©2019 par DECLIC Alsace. Créé avec Wix.com

 
  • DÉCLIC

31 novembre 2019 - Ensisheim (Gueberschwihr - Osenbuhr)

C’est un peu avant 8h que Jean-Michel, Anne L, Anne F, Muriel, Jean-Philippe, Michel, et Dominique se retrouvent sur le parking de la maison centrale. Le froid est bien là en ce matin de fin novembre. Jean-Michel a déjà été acheter les gâteaux pour le petit déjeuner. Dominique retourne à la boulangerie pour y acheter des manalas, car nous sommes presque en décembre et c’est notre dernière sortie de l’année.


Nous espérions bien retrouver nos marcheurs à notre arrivée, mais nous allons avoir déconvenue sur déconvenue en ce début de journée ! En effet, à notre entrée dans le sas de la maison centrale, le surveillant responsable nous informe qu’il n’est pas au courant de la marche du jour. Puis un gradé vient nous dire que les ordonnances de permission sont restées dans les dossiers et qu’il faut aller les chercher une à une ; puis il rajoute que nous ne pourrons pas sortir avant 8h30, horaire inscrit sur ces ordonnances ! Nous qui avions quitté nos lits douillets de bonne heure pour partir à 8h ! Enfin à 8h35, nos marcheurs, C, D, J, P ,Ch. et K sont là et nous pouvons quitter la maison centrale. Mais dès que nous sommes dehors, nous découvrons que P et J ont dans leur sac à dos isotherme spécial pour nos marches…des saucisses, des escalopes à faire griller au barbecue ! Comme nous avons réservé dans une auberge pour être au chaud et où nous ne pouvons que manger nos repas tirés du sac et pas cuire d’aliments, nous décidons de laisser ces victuailles dans un coffre de voiture sur le parking.


Nous partons enfin pour Gueberschwihr. Arrivé sur la place du village, au pied de l’imposante église Saint-Pantaléon, voyant que nous n’avons rien à mettre dans nos sandwichs, et constatant que nous sommes bien un accompagnateur de plus que de marcheurs, Dominique part vers Rouffach pour acheter de la charcuterie à l’Intermarché. Comme il a reconnu le parcours avec Jean-Michel, il rejoindra le groupe à la hauteur du Schauenberg. A son retour à Gueberschwihr, il apprend par SMS, qu’il y a une chasse et que le parcours dans le sens prévu n’est pas possible. Il nous faut partir dans l’autre sens. La liaison avec le groupe est faite vers 10h30. La marche peut alors se dérouler sous un soleil magnifique, exceptionnel en ce mois de novembre.


Les discussions sont calmes et nous arrivons vers midi à l’auberge du bon chasseur à Osenbuhr.


Une belle table nous attend avec les assiettes pour la soupe chaude. Le repas est agréable, tranquille. L’accueil tant du patron que de son employé est bienveillant.

Après le repas, nous nous mettons en rond dehors, au soleil, car il fait trop froid pour s’assoir dans le petit kiosque que nous avions lorgné pendant notre repas. Le sujet porte sur le reportage du 7 à 8 de TF1 tourné en détention à Ensisheim. Chacun dit ses réactions à ce documentaire. Le groupe est très attentif à ce que chacun exprime. Il y a vraiment de belles choses qui se disent, notamment sur l’image de personnes détenues qui se donne à voir pour les « non initiés », les écarts à la réalité vécue en détention. On parle aussi de la souffrance des « perpètes ».


Puis c’est l’heure de prendre le chemin du retour. À Gueberschwihr, nous nous enfonçons très lentement dans la pénombre, les décors de Noël et les lampes au sodium donne une atmosphère irréelle à nos silhouettes et à notre groupe.


Nous arriverons à Ensisheim à la nuit tombée, juste le temps de sortir les affaires des voitures, et il sera l’heure de prendre congé. Encore une bonne journée passée…

23 vues