• DÉCLIC

2 novembre 2019 - Ensisheim (de Bitschwiller au Blaufels)

C’est aux aurores, un peu avant 8h que Jean-Michel, Marie-Paule, Muriel, Jean-Philippe, Michel, Gilbert et Dominique se retrouvent sur le parking de la maison centrale.


Avec le changement d’heure été-hiver, il fait nuit avant 18h aussi nous avons demandé à décaler la sortie d’une demi-heure vers le matin. Nous espérons que la consigne a bien été comprise et que nous allons bien retrouver nos marcheurs une demi-heure plus tôt. Ce sera en fait vers 8h et quart qu’apparaîtront C, D, J, P et K. Ch. ne viendra pas car il a des problèmes de santé. Le pique-nique est déjà rangé dans les sacs à dos isothermes que P et J se sont dotés pour nos marches. Il manque l’eau. P retourne chercher un pack d’eau. Nous nous répartissons dans 3 voitures pour nous rendre à Bitschwiller. Dominique, mal réveillé, part dans la mauvaise direction, mais qui se révélera plus longue en distance mais plus courte en temps, bien que la vitesse du convoi sera ralenti au grand dam de Jean-Michel.


Après un petit déjeuner café-thé-brioches à l’abri, heureusement car c’est plutôt humide, le traditionnel temps de présentation permet de faire connaître Gilbert qui est responsable des marches sur Mulhouse, et qui est venu en renfort pour cette sortie.


Notre trajet se déroule sous un temps contrasté : des moments de calme plutôt lumineux, puis des coups de vents et des averses se succéderont toute cette matinée.

Pas de champignon connus de notre groupe aujourd’hui ! Nous abordons en fin de matinée une longue ascension pentue qui mouillera les T-shirt. Nous arrivons au refuge du Blaufels. Nous profitons de la vue embrumée mais que dévoilera après le déjeuner. Nous allumons un feu dans la cheminée du refuge, cela donne une ambiance que tous apprécient.


Le repas n’est pas tout à fait du goût des marcheurs côté fourniture de la pénitentiaire : pas de chips, un seul saucisson à la volaille ; tomates, bananes et orange en quantité.


Après le repas nous faisons notre temps de parole au coin du feu. Nous donnons des nouvelles de R qui a été hospitalisé et nous témoignons de la façon dont nous avons eu ces informations auprès de la famille. Puis nos échanges tournent autour du changement de convictions intimes (religieuses, orientation sexuelle, …) que nous pouvons constater chez des personnes de notre entourage et comment nous y réagissions. Trois personnes arriveront pendant notre échange pour prendre leur repas ; après un petit flottement dans les échanges, les discussions vont se dérouler normalement.


Nous redescendons vers les voitures. Chemin de retour. Nous arrivons à Ensisheim la nuit tombée, juste le temps de sortir les affaires des voitures, et il est l’heure de prendre congé. Les au-revoir témoignent de la bonne journée passée…

8 vues

©2019 par DECLIC Alsace. Créé avec Wix.com