©2019 par DECLIC Alsace. Créé avec Wix.com

 
  • DÉCLIC

Samedi 27 Juillet 2019 - Mulhouse

La journée est annoncée pluvieuse, après une nuit orageuse. Nous verrons bien..., mais nous marcherons, quoi qu'il en soit!

A 8h20, je retrouve Tony, Jeanine et Michel, devant le centre de semi liberté, rue du Wolf. De là nous partons chercher les 4 marcheurs à la maison d'arrêt, où Jean-Michel nous rejoindra avec le matériel manquant.


Nous faisons la connaissance de deux nouveaux, M et B, et retrouvons avec plaisir D et K qui avaient participé à la dernière marche.

Répartis dans 2 voitures, nous quittons Mulhouse. Après 20 mn de route, nous entamons une succession de lacets dans la montagne avant de rejoindre notre point de départ; le parking du Firstacker. La montagne est alors enrubannée de nuages. Chacun se prépare, puis une présentation rapide s'ensuit - accompagnée de quelques consignes - autour de notre traditionnel café-brioche.


Les gars sont jeunes et vifs, ce qui nous sera confirmé tout au long de la marche lorsqu'ils nous précéderont souvent d'une bonne distance.

La température est juste agréable après la canicule vécue les derniers jours!

Nous montons la pente au milieu des genêts puis à travers la forêt. Des chemins dégagés nous laissent apercevoir de magnifiques paysages.


Pour le pique-nique de midi, nous nous installons devant l'abri en bois "Oberer - Sattel. "Alt 1149m" comme nous l'indique l'inscription. De belles tables et bancs nous offrent un certain confort au milieu de cette clairière. Fromages, tomates, saucissons et fruits complètent les repas de la pénitentiaire. Quelques mètres plus haut, en escaladant deux-trois rochers, nous surplombons une nature sauvage.


Au moment du café, quelques gouttes de pluie nous poussent à nous mettre à l'abri. Ce sera une bonne occasion de nous retrouver tous ensemble pour un temps d'échanges. De fil en aiguille, nos discussions débouchent sur le thème de l'éducation. Les uns nous font part de "corrections" qu'ils ont "sûrement méritées" durant leur enfance, et qui "ont forgé leur caractère". Pour d'autres, ce sont des modes d'éducation qu'ils ne veulent pas reproduire pour leurs enfants (malgré leur jeune âge, plusieurs sont déjà pères).


"Punitions", "corrections", sont-elles les seules façons de faire comprendre ses erreurs à un enfant ? Ne peut-on pas lui expliquer par des mots ? Est-il toujours en mesure de comprendre la gravité de ses actes ? Le propre de l'enfant n'est-ce pas, justement, de ne pas prendre la mesure de tous les risques ? Sa propre peur devant cette réalité qui le dépasse, n'est-elle pas déjà une punition suffisante ?

Nos réactions de colère ou de violence ne sont-elles pas souvent, et avant tout, la conséquence de nos propres peurs ?


Après ce moment de partage très riche, nous poursuivons notre marche, contournant le Grand Ballon, avant d'y monter par un sentier bordé de myrtilles.

Quelle vue imprenable depuis ce sommet ! Quelques mètres plus bas, le monument des Diables Bleus en impose.


Nous redescendons par un beau sentier en lacets, sous un soleil toujours aussi généreux, dans un air balayé d'un léger vent. Ce n'est qu'arrivés en bas, juste après avoir pu rentrer dans nos voitures, que la pluie commence à tomber... Comme pour nous faire encore plus apprécier la chance que nous avons eu tout au long de cette journée ! 

Puisque nous avons encore un peu de temps devant nous, nous nous arrêtons plus loin, dans une cabane en bordure de forêt, pour un petit débriefing de la journée. Les uns et les autres parlent de leurs projets pour la sortie et du sens à donner pour avancer dans la vie.


Heureux et enrichis par cette journée, nous nous quittons... en attendant la prochaine marche !

5 vues