top of page
  • DÉCLIC

Marche Oermingen du Samedi 26 Novembre 2022

Comme d’habitude nous avons récupéré nos marcheurs à 9h00 (enfin un peu plus tard car nous sommes arrivés en retard). Il y a 2 anciens (J-C et G) et 3 nouvelles têtes : Al, S et Ad (M n’a pas eu le droit de sortir), chez nous il y a Sevda, Sandrine, Fernand et Didier. Après une rapide présentation nous filons rapidement vers Wimmenau pour ne pas perdre plus de temps.


Les paysages sur la route en cette saison sont déjà magnifique grâce aux arbres et nous allons le voir tout au long de la randonnée. Nous nous garons près de l’ancienne gare t nous attaquons directement le casse-croûte de début de marche. Autour du café nous expliquons les règles de la marche ainsi que l’histoire et le but de l’association. Après que tout le monde se soit équipé et que les thermos aient été rangées nous partons en direction de Lichtemberg et son château.



Dès la sortie du village le chemin se met à grimper et nous en profitons pour discuter avec les marcheurs du jour. Al parle Espagnol (en plus du Français et d’autres langues) ce qui permet à G ne parlant quasi qu’Espagnol d’avoir quelqu’un à qui parler, et aussi à nous d’avoir un traducteur ! Nous en apprenons ainsi un peu plus sur tout le monde et le groupe à l’air de bien s’entendre.



Après pas mal de grimpe nous arrivons dans le village de Lichtemberg avec la vue sur le château par-delà les maisons. Nous traversons le centre-ville presque désert (bien que soyons aux alentour de midi) pour arriver au pied de la colline. S’ensuit une ultime montée avant d’arriver devant les murailles du château.



Malheureusement celui-ci n’est pas accessible car le portail est fermé à cette heure. Ce n’est pas grave nous profitons des tables de pique-nique situées devant les douves afin de manger notre repas du midi. Bonne surprise certains ont ramené du fait-maison, ainsi Sevda a ramené un pain turc et G de la tortilla (tortilla de patatas !). La météo est clémente et donc nous prenons notre temps lors du repas pour partager et discuter. Nous finissons avec du café ainsi que des gâteaux pour ensuite continuer la marche.



Nous redescendons la colline du château puis le village pour récupérer l’itinéraire de la randonnée. En chemin nous croisons quelques animaux domestiques (chien et chat) qui font le bonheur de certains marcheurs ou accompagnants. L’un des marcheurs semble à la peine, il m’explique qu’avant il faisait pas mal de sport et avait la forme mais depuis qu’il a eu le COVID sa capacité pulmonaire a beaucoup régressé et qu’il plus rapidement essoufflé et fatigué, même si cela semble revenir doucement.



Après une pause en milieu d’après-midi nous attaquons la dernière partie du parcours en passant par une crête. Nous hâtons le pas car la luminosité décline et il faut rentrer à l’heure prévu. Mais cela ne nous empêche pas de s’arrêter pour discuter avec un autre marcheur promenant son jeune chien et de jouer un peu avec. Ensuite nous descendons rapidement jusqu’au village de départ afin de nous changer et de réintégrer les voitures afin de ramener les marcheurs au cendre de détention, à l’heure cette fois-ci !



bottom of page