top of page
  • Photo du rédacteurDÉCLIC

Marche Oermingen du Samedi 14 Octobre 2023

Contrairement à d’habitude le temps n’est pas clément pour cette marche, des trombes d’eau s’abatte lorsque nous sommes sur l’autoroute avant d’arriver au centre de détention. Finalement cela s’arrête lorsque nous arrivons et nous pouvons récupérer les gars sereinement, ils seront 3 (au lieu des 4 prévus) : C, J et T. Par contre en arrivant à la maison forestière de La Petite Pierre, lieu de départ de notre marche, la pluie reprend nous forçant à nous abriter dans la forêt pour prendre notre petit-déjeuner habituel (et debout).



Nous en profitons pour faire connaissance avec les marcheurs, l’un a déjà marché en juillet mais nous avons également 2 nouveaux sortants. Ils semblent quand même heureux de sortir sous la pluie car pour eux cela est préférable à rester à l’intérieur. Nous commençons donc notre marche qui suit le sentier poétique : un chemin sur lequel sont disposé de temps en temps des panneaux avec des poèmes de René Char. D’ailleurs nous ne tardons pas à croiser le 1er près d’un rocher un peu particulier, l’une des accompagnante le lit pour nous.



Nous poursuivons notre chemin partiellement abrité de la pluie sous le couvert des arbres. Nous arrivons au bord d’un cours d’eau bien rempli en cette saison. Ce cours d’eau passe le long de quelques maisons isolées et nous permet d’apercevoir la carcasse d’une voiture abandonnée à son sort. Certains marcheurs en profitent pour nous raconter leurs enfance et leur passé. Certains sont même très volubile 😊



Le terrain est désormais plus dégagé mais il a arrêté de pleuvoir donc pas de problèmes. En suivant le cours d’eau nous arrivons logiquement sur des étangs et plans d’eau où nous prenons une petite pause. Un peu plus loin sur le chemin nous nous arrêtons plus longtemps en nous asseyant sur des grumes afin de prendre notre déjeuner. Malgré tout l’environnement est très humide et finalement assez froid, nous ne tardons pas et repartons juste après le café afin de nous réchauffer.



Le temps s’améliore et vu que c’est la saison nous en profitons pour ramasser des châtaignes lorsque nous en trouvons, c’est-à-dire si les locaux et sangliers n’ont pas tout pris avant nous. Au détour d’un verger nous trouvons mêmes des pommes et poires encore accrochées à des arbres qui font un bon complément en tant que dessert à notre repas. Après quelques hésitations et retours sur nos pas nous trouvons enfin la suite et continuons notre chemin.



Nous revenons sur les traces du chemin poétique et trouvons à nouveau les textes de René Char. Nous passons également devant des arbres assez remarquables car poussant sur des rochers ils ont les racines entremêlées avec. En approchant de la fin du parcours nous remarquons, une fois n’est pas coutume, que nous sommes bien en avance. Afin de ne pas faire rentrer les marcheurs trop tôt nous décidons donc de refaire une boucle sur un autre chemin près du parking.



Il est ensuite l’heure de repartir afin de ne pas arriver trop tard, en cette saison le soleil commence à se coucher tôt. Les 2 nouveaux marcheurs en profite pour nous remercier vivement de cette sortie qui a l’air de leur avoir fait beaucoup de bien, en espérant que cela les aide par la suite.





13 vues

Comments


bottom of page