• DÉCLIC

Samedi 4 août 2018 - Ensisheim (Guebwiller - Munsteraeckerle)

Mis à jour : 25 nov. 2019

Marcheurs : P – R – C - Cy - D

Accompagnateurs : Jean-Michel – Anne F – Marie-Paule – Evelyne – Chantal - Aurore – Dominique


Pour ce samedi, nous sommes en vigilance canicule, niveau orange. Notre parcours ne monte pas au-dessus de 655 mètres, mais nous devrions pratiquement être toujours sous couvert de la forêt. Après échanges entre nous, puis avec le président de DECLIC nous avons maintenu la marche.


Nous nous retrouvons vers 8h20 sur le parking d’Ensisheim avant d’aller accueillir nos marcheurs. L’administration a prévu 1,5 litre d’eau par personne; cela nous parait insuffisant eu égard aux conditions caniculaires. Nous demandons un pack d’eau supplémentaire. P va aux cuisines pour chercher ce supplément.


C’est le départ à 3 voitures – Marie-Paule, Jean-Michel et Dominique emmènent le groupe vers Guebwiller.


Pour notre petit déjeuner, nous nous installons sur un gros rocher amené sur le bord de la rue, en vis-à-vis de très belles maisons. Pendant le petit déjeuner, un monsieur vient avec son souffleur pour nettoyer son devant de cour. Au-delà du bruit dérangeant, il se met à vouloir nettoyer la chaussée et d’un air rageur souffle des épines de pins en notre direction – « Si vous n’êtes pas contents, vous n’avez qu’à vous en aller ! ». Stoïques nous restons sans réagir ; après nous avons le regret de ne pas lui avoir proposé un morceau de brioche !


C’est enfin le départ, sous les arbres. Cela grimpe plutôt bien, aussi le rythme est ralenti pour ne pas nous échauffer trop. Notre marche se fait au rythme du compteur de pulsations de C. Tout se passe bien. P sue beaucoup mais nous veillons à ce qu’il boive suffisamment. Vers midi nous atteignons notre lieu de pique-nique - Munsteraeckerle - dans une clairière ombragée avec tables et bancs à l’ombre. Notre repas s’éternise car nous sommes bien, nous ne souffrons pas de la chaleur et les conversations sont fournies.


Jean-Michel et Dominique décident après examen de la carte, de modifier l’itinéraire prévu qui prévoyait encore de la montée pour l’après-midi ; en prenant le balisage ’rouge-blanc-rouge’ puis ‘disque rouge’ nous pouvons rejoindre notre lieu de départ quasiment qu’en descentes.


Lorsque nous rejoignons le balisage ‘disque rouge’ nous nous posons sous les sapins pour un temps d’échange collectif. L’air est très supportable et nous sommes à l’ombre. Anne lance le sujet de la discussion : quelles sont les choses qui nous énervent et nous font sortir de nous-mêmes et comment gérons-nous ces situations ? Sujet vraisemblablement inspiré par le comportement du « monsieur au souffleur ». Chacun s’exprime sur ce qui l’insupporte. Il faut un deuxième tour pour commencer à aborder la manière dont chacun gère son stress. Notre discussion nous entraîne à parler cinéma et de différents films. Nous prenons alors un café et des petits gâteaux, avant de repartir.


Nous arrivons aux ruines du château fort le Hugstein. C’est en plein soleil aussi nous ne nous éternisons pas et regagnons notre parking à l’ombre des arbres.


Chacun a apprécié cette journée, et particulièrement nos marcheurs qui, après une bonne suée lors de la montée du matin, ont pu bénéficier tout le reste de la journée de températures beaucoup plus clémentes que dans leurs cellules.

10 vues

©2019 par DECLIC Alsace. Créé avec Wix.com