• DÉCLIC

Marche du samedi 27 août 2022 – Lutterbach


4 marcheurs : J-C – C – M – E

5 accompagnateurs : Albert – Gilbert – Jean-Paul – Anne F – Jeanine

 

Un long temps d’attente devant le centre pénitentiaire au milieu d’une foule de familles et d’amis en attente de parloir. Un incident du fait d’un jeune homme urinant contre les murs de l’enceinte pénitentiaire, sous l’œil des caméras… et rappelé à l’ordre par la surveillante de l’entrée. Aucun contact visuel avec la surveillante, tout se passe sur le parvis, devant une vitre teintée via l’interphone.


Bon contact avec les 4 marcheurs qui appréhendaient un peu de se retrouver avec « le capitaine » en référence à une sortie à la filature encadrée par un surveillant pénitentiaire. Pour chacun il s’agit de la première sortie Declic.


Nous nous mettons en route vers Geishouse, où le petit-déjeuner, le tour de présentation, et la préparation des sacs se font sur le parking de la salle des fêtes. Le temps est brumeux, les sommets sont enveloppés de nuages et nous espérons que la pluie ne viendra pas perturber la journée.


Un groupe « bavard » où les échanges vont bon train, où tout est prétexte à rigolade. 3 marcheurs viennent du quartier de confiance, l’un pour la maison d’arrêt les 2 autres pour le centre de détention, le dernier est en CD. Le temps de parole, initié à l’abri du faucon crécerelle, porte tout naturellement sur la confiance : comment se noue – t’elle ? est-elle absolue et définitive ? pour faire confiance faut-il avoir développé la confiance en soi ?


Nous nous hâtons de reprendre le chemin sous les grondements de l’orage et quelques gouttes de pluie. La descente est rapide et il nous reste du temps lorsque nous arrivons aux voitures, même après une halte à la boîte à livres qui permet à bon nombre d’entre nous de trouver notre bonheur sur les étagères.


Nous décidons de rejoindre l’auberge du Mehrbächel pour une boisson chaude. Moment propice à un long temps d’échange où chacun traduira sa satisfaction d’avoir participé à cette journée. Et de vouloir repartir pour la marche du mois suivant !


Pour le groupe,

Jeanine

11 vues